#Pokemondelaculture

Aujourd'hui, nous allons parler un peu des éditions Kana, éditeur chez qui j'ai eu l'occasion de tester quelques nouveautés fort sympathiques. Des genres assez opposés, mais dans lesquels on peut tous trouver notre bonheur, enfin je pense.

 

 

On débute avec du made in France, "Booksterz" du duo LAPEYRE/GUERIN (à l'origine de l'excellent "City Hall") qui prend la forme d'un trio pour l'occasion puisqu'ils sont rejoint par un troisième trublion Sylvain DOS SANTOS. On sait que l'alchimie est très bonne entre le binôme de base, il ne reste qu'à souhaiter qu'il en sera de même avec le trio. Pour le moment seul le premier opus est dispo, mais les auteurs semblent partir sur un rythme trimestriel et donc le prochain devrait tomber en décembre/janvier.

Grâce à de puissants livres magiques appelés codex, les Bookmasterz du monde entier s'affrontent dans des duels magiques lors d'un grand tournoi. Le vainqueur de ce tournoi gagne le pouvoir de créer un nouveau codex à partir du livre de son choix. Soul, 13 ans, et nouveau maître du codex des contes de Perrault, n'a qu'une seule idée en tête : remporter le tournoi pour créer le codex du roman de sa grande soeur... et ainsi redonner vie à ses parents.

"Booksterz", ça mélange beaucoup de bons ingrédient "Harry Potter", "Yu Gi Oh" voir même "Naruto" et "Pokémon" et pour un résultat pas dégueulasse du tout. On part cette fois sur un shonen et ce premier tome est parfaitement équilibré. On retrouve la traditionnelle mise en place de l'univers, de l'action, des explications et même déjà une avancée dans la trame de fond (le nombre de tomes n'est pas arrêté mais on parle de six au total). Résolument différent que "City Hall", ici on est vraiment sur du shonen à l'état pur, on retrouve le héros naïf et tête brulée, ses "amis" le bad-boy et la nénette, le maitre aussi hype que balaise etc... A ce niveau-là, rien n'est inventé, on reprend simplement les codes du genre et on compose avec. Le reste de l'avancée du scénario est aussi classique, mais efficace, on ne s'ennuie pas une minute.

 

 

L'originalité de "Booksterz" réside dans son thème, on parle de magie, avec des personnages ayant la capacité de se livrer des duels grâce à des livres et leurs personnages. Le système n'est guère compliqué à comprendre, l'utilisateur à un livre, il "invoque" tel ou tel personnage et le fait s'opposer à son adversaire (qui rappel "Yu Gi Oh" sans le système de points). L'idée est assez géniale, puisqu'on peut voir s'affronter par exemple le Magicien D'Oz et le Chaperon Rouge (je ne spoile rien ils s'agit des premières pages).

Hormis ces combats, une intrigue de fond est proposée (fort heureusement) et nous plonge dans une séries de vols aussi mystérieuse qu’intrigante. Le ton général de "Booksterz" n'est d'ailleurs pas qu'axé shonen, en effet certains thème abordé (comme la mort notamment) s'adresse tout autant à un public plus âgés. On ressent bien les influences des auteurs lors de la lecture, une lecture qui nous plonge dans un shonen, mais qui est doté d'une intrigue travaillée et qui peut tendre vers le sombre à n'importe quel moment.

Graphiquement on retrouve le style de LAPEYRE, avec une mise en page audacieuse, très fluide et ce chara-design si particulier.

 

 

Quoi qu'il en soit, "Booksterz" démarre avec panache et ce premier tome est très prometteur. Qu'on aime la magie, la littérature, l'action, la réflexion, tout est mis en œuvre pour nous prendre dans ses filets !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Star Lab © 2014 -  Hébergé par Overblog